Mon attrait pour l’univers de la mode est arrivé quasiment au même moment où j’ai réalisé pour ma sexualité. Effrayé à l’idée de devoir l’annoncer à tout mon entourage était pour moi impossible, ce qui m’a poussé à me réfugier dans cette passion afin de ne penser qu’à ça et à en oublier tout le reste de cette partie qui faisait partie certes de moi, mais que je voulais à ce moment-là enfouir. 

J‘ai pu être moi à 100 % qu’à mon entrée au lycée, ou bizarrement, il ne s’écoule qu’un été finalement, mais où ces mêmes personnes semblent avoir un muri un minimum. J’ai d’ailleurs fait trois lycées différents, je vous expliquerais cela dans un autre article si cela vous intéresse d’en savoir un peu plus sur mon parcours assez atypique. Dans le dernier lycée où j’ai suivi ma scolarité fut notamment un lycée des métiers d’arts, où j’y ai suivi un cursus Métiers de la Mode justement, afin de m’épanouir au maximum, puis où forcément, un lieu où tout le monde est ouvert d’esprit. Mais on s’éloigne du sujet principal donc on va rapidement passer à autre chose, donc voyez cela comme une introduction ou bien une parenthèse. 

Processed with VSCO with c4 presetAvec les évènements passés, vous savez, on essaie soudain de rattraper comme on dirait le temps perdu. C’est ce que j’ai essayé de faire de mon côté, j’ai eu un premier copain, je devais avoir 16 ans, le comble dans tout cela était que j’étais novice et qu’on ne vivait même pas dans la même ville, histoire de se compliquer la tâche. J’en étais tout de même très content, puis après plusieurs mois, la première rupture, car ce n’est jamais tout rose les relations distances. Je ne me rappelle plus très exactement mon ressenti à cette époque-là, mais j’ai certainement dû pleurer toutes les larmes de mon corps, très dramatique comme dans les films. J’en ai eu ensuite un second, qui lui pour le coup vivait dans la même ville que moi, une épine en moins dans le pied pour commencer une nouvelle relation. Une de ces relations où l’on s’engage trop activement dans quelque chose qu’on présente sans forcément réfléchir à sa mère et où on se sent étouffer par l’autre. Le plus drôle dans l’histoire, c’est quand c’est votre propre mère qui est plus impliquée que vous-même dans la relation, forcément, c’est trop et on arrête tout le plus rapidement possible avant que cela ne prenne des proportions énormes.

Les relations qui ont failli naître ont toutes lamentablement échoué par la suite, toujours un détail qui n’allait pas, soit chez l’autre soit chez moi. Je suis certain que vous connaissez ce genre de situation, ou vous commencez à flirter pendant des jours, voir des semaines, à vous envoyer constamment des messages, à skyper, pour que du jour au lendemain, toute l’adrénaline qu’il y avait entre vous deux s’éteint subitement pour aucune raisons apparentes, ça s’arrête simplement et vous passez à autre chose.Processed with VSCO with c4 presetPuis soudain du jour au lendemain, vous parlez avec quelqu’un de temps en temps, puis plus régulièrement, mais ça a peu d’importance pour vous, vu que vous pensez que c’est un ami, donc vous n’avez aucune attente particulière. Cette même personne qui finalement vous fait savoir qu’elle souhaiterait une relation avec vous, et vous trouvez ça ridicule, tournez cela à la rigolade. Toutefois, vous commencez à y songer de votre côté, mais cela vous effraie en parti de gâcher une amitié. Nous sommes jeunes et on a qu’une vie, du coup, on accepte, mais vous ne ressentez pas la même chose, lui est beaucoup plus investi, pendant que de votre côté, cela ne vous fait ni chaud ni froid. Vous êtes même plutôt dur avec cette personne, sans vous en rendre compte, vous devenez distant pendant qu’au contraire, elle s’attache de plus en plus et bien évidemment ça vous rebute. Vous demandez à calmer le jeu afin de respirer et de réfléchir. C’est avec ce recul que vous vous sentez plutôt stupide et vous rendez compte finalement de vos sentiments pour lui, alors que ce même recul à fait tourné la balance et que c’est maintenant à son tour de s’être détaché et à vouloir mettre de la distance, être froid, et vous tombez de haut. 

Vous comprenez alors que vos anciennes relations n’étaient rien comparées à ce que vous ressentez désormais et saisissiez ce qu’est véritablement ce sentiment qu’est l’amour. Les jours passent et vous faites tout votre possible pour rééquilibrer la balance, sans succès. Ce n’est qu’au moment fatidique où vous ne vous sentez plus capable de continuer à faire des efforts et êtes prêt à abandonner, que cette personne revient vers vous en vous redéployant ses sentiments et l’alchimie peut finalement opérer. Fâcheusement vous êtes heureux un certain temps ensemble, néanmoins le cercle vicieux se perpétue et le « Je t’aime, moi non plus » perdure. A qui craquera le premier ? Vous stoppez tout, vous avez le coeur en mille morceaux, vous êtes meurtri, pensez ne plus pouvoir aimer, voulez ne plus jamais ressentir ce sentiment qui vous a littéralement détruit de l’intérieur.Processed with VSCO with c4 presetC‘est alors que vous vous construisez une barrière, une carapace afin de ne plus laisser s’échapper vos sentiments, une manière de vous protéger. Le temps s’écoule, les jours, les semaines, les mois après que cette relation conflictuelle, intense et passionnelle se soit arrêtée. Vous avez plus ou moins cicatrisé, rencontrez une nouvelle personne, qui vous plaît. Cela vous angoisse à l’idée que cela recommence. Une relation à distance encore une fois ? Très mauvaise idée à nouveau, mais vous foncez tête baissée. Curieusement, tout se passe à merveille, il vous donne le sourire, passez votre temps à vous envoyer des messages, à skyper jusqu’à pas d’heure le soir, vous téléphoner, il vous fait du bien, mais toujours pas de rencontre et vous avez besoin de cette présence physique. Vous vous questionnez de votre côté, puis le questionniez à votre tour, finalement, vous vous fixez une date après des mois à converser ensemble tous les jours. 

Une semaine avant le jour j, vous avez pris vos billets, vous lui en reparlez tout excité à l’idée d’enfin pouvoir, vous voir, sentir son odeur, toucher sa peau, passer du temps ensemble. La roue tourne subitement, il vous demande de ne plus venir, tout s’effondre autour de vous, vous tombez des nues, vous avez la sensation qu’on a transpercé votre poitrine d’un coup sec pour broyer votre Coeur. Vous coupez tout contact avec cette personne. Machinalement, vous vous reconstruisez cette armure que vous possédiez, en beaucoup plus épaisse, beaucoup plus rigide et presque impénétrable. Votre vie reprend son cours et essayez de panser vos plaies. Processed with VSCO with c4 presetDernière année de lycée et vous vous êtes remis de cette désastreuse mésaventure, tout cela est maintenant de l’histoire ancienne. Comme la tradition le voulait avec vos amis, vous scrutez et jugez les premières années fraichement arrivés. Parmi eux, un que vous ne pouviez très certainement pas louper, affublé d’un pantalon d’un rouge à vous transpercer les orbites. Vous vous moquez gentiment et cela devient finalement le surnom que vous lui donnez avec vos amies. Étonnamment, vous le croisez un peu trop souvent et il commence à vous intriguer. Vous finissez par vous retrouver en binôme au conseil d’administration du lycée, à vous retrouver un soir pour discuter en salle de travail le soir à l’internat, puis d’un soir cela se transforme en rapidement deux, en trois et ainsi de suite jusqu’à ce que cela devienne un rituel habituel. 

Naturellement, vous vous rapprochez l’un de l’autre, au moment où vous vous en rendez finalement compte, vous vous bloquez. Hors de question de s’attacher à nouveau à quelqu’un, qui plus est, d’un première année pour devenir le centre d’attention de tout le monde. Mais l’attraction est trop intense et son sourire benêt fini par créer une brèche dans cette fameuse armure, vous ne pouvez résister d’avantage et vous laissez porter par ce que vous ressentez tout en essayant d’être le plus discret possible. Non pas une question de honte, mais plutôt une question de pudeur, vous n’aimez pas vous afficher, ainsi qu’afficher votre vie privée. Ce qui n’était pas forcément son cas et en voulait toujours plus, cette idée vous effraie. Vous avez des envies différentes et surtout des attentes différentes l’un envers l’autre, mais vous vous plaisez, n’est-ce pas l’essentiel finalement ? Certes, vous prenez sur vous, et vous vous  laissez guide par cette folle aventure, cette folle histoire.Processed with VSCO with c4 presetLes jours passent et les bruits de couloir se font, les gens vous regardent, ça en fait rire certains, d’autres, vos amis bien entendus vous mettent en garde. Et il y avait les jaloux bien entendu, qui eux sont toujours là pour faire de votre vie un véritable enfer. Vous encaissez, encore et encore, puis s’en est assez, vous vous questionnez à nouveau sur le fait de savoir si cette relation en vaut vraiment le coup. Vous devenez distant, cachez vos sentiments, repoussez la personne qui vous plaît à plusieurs reprises, qu’importe si cela la fait souffrir, car d’un côté, vous souffrez également de cette situation incontrôlable. Subitement, vous réalisez que vous avez était un sombre idiot et que le regard des autres, vous importez peu, et que s’il le fallait, vous alliez montrer à tout ce que vous ressentez pour cette personne dont vous vous étiez amouraché. Malencontreusement, il est déjà trop tard, vous l’avez fait suffisamment souffrir, elle ne veut plus de vous. Vous faites tout ce qui est en votre pouvoir pour trouver une solution à cette triste affaire, mais rien n’y fait, vous avez beau faire tous les efforts possibles et inimaginables, jusqu’à lui offrir le plus beau bouquet de rose rouge en y ajoutant vos excuses et votre déclaration, le verdict reste inchangé, vous l’avez perdu, c’est irrémédiable.Processed with VSCO with c4 presetPourquoi cette fois-ci est-ce si différents des autres fois ? On ne vous a pas simplement blessé au niveau du Coeur, il n’y a plus de plaies à soigner, cette fois-ci, on vous a littéralement arraché le Coeur, vous ne ressentez plus rien. Vous vous sentez juste vide, une coquille vide. L’amour a disparu, pour laisser place à la haine, ce sentiment néfaste et autodestructeur. Cette personne pour qui vous ressentiez tant de belles choses, vous la croiser, jour après jour, et votre colère s’accentue-t-elle aussi jour après jour. Vous serrez le poing lorsque vous apprenez qu’il vous a remplacé, mais vous ne faites rien, vous subissez, accumulez toute cette haine à l’intérieur de vous et craignez qu’un jour, elle se déploie sans crier garde. Vous avez changez, vous, qui étiez si aimant, attachant et réservé pour quelqu’un de relativement froid, imbuvable et pour conclure, gorgé de rancoeur.Processed with VSCO with c4 presetPar l’heureux des hasards, peu de temps après vous faites la connaissance d’un fascinant garçon, comme s’il était tombé du ciel, afin de vous libérer et vous ôter de toutes ces ondes négatives qui s’étaient emparées de vous. Les discussions sont agréables avec lui et le trouvez plutôt charmant, en plus d’être charismatique et d’avoir une assurance comme vous aviez rarement vu auparavant. Il vous fait rire, vous vous laissez porter par ses belles phrases, fabuleusement bien construites. Vous buvez ses paroles, vous êtes, comme qui dirait, ensorcelé par ce jeune homme sorti de nul part, avec qui vous vous trouvez boire un verre. Cette personne, vous avoue vous avoir déjà vu il y a de cela plusieurs années en arrière, vous pensez qu’il divague et qu’il doit confondre avec une autre personne, cela arrive tellement souvent. Or, il se rappelle exactement le lieu, l’année et également, ce que vous portiez ce jour-là, vous trouvez ça assez angoissant comme situation et n’êtes plus aussi à l’aise et décontracté qu’au commencement face à lui à présent. Processed with VSCO with c4 presetSentiment qui se dissipe rapidement, de par ses explications du fait qu’il n’oublie rarement un visage en plus de posséder une excellente mémoire. Rapidement, vous vous voyez à nouveau, régulièrement. Il vous fait du bien et vous avez cette impression que c’est un sentiment réciproque, vous vous attachez à lui et passez beaucoup plus de temps avec lui, il devient votre bouffée d’air frais, votre échappatoire. Avec lui, vous êtes totalement déconnecté de la réalité. Il vous présente ses plus proches amies, vous vous en sentez gêné, mais honoré par la même occasion. Qui est, malgré tout une étape importante, si vous vous entendez bien avec ses amies, il vous appréciera que d’avantage. Vous vous trouvez dans une idylle, vous avez d’ailleurs rarement été aussi heureux dans une relation,  cela sans tous les  côtés négatifs que vous avez pu rencontrer par le passé.Processed with VSCO with c4 presetLa réalité vous rattrape… Vous ne pouvez pas tout avoir… L’amour… Et… La vie professionnelle dont vous rêvez. Vous êtes au pied du mur, vous êtes accepté dans l’école de vos rêves, devez déménager et repartir de zéro. L’abandonner… Serait un véritable supplice. Il est heureux pour vous, mais vous ressentez bien, dans sa voix, dans son regard, qu’il ne veut pas vous laisser partir. Vous avez fait votre choix… Cela vous brise le Coeur… Vous partez… Le laissant derrière vous. Vous vous construisez une nouvelle vie, sans lui à vos côtés, sans vous non plus aux siens. Et c’est avec énormément de peine, que vous commencez à vivre votre rêve.Processed with VSCO with c4 preset

En ce jour de Saint-Valentin, c’est en vous dévoilant mes relations les plus marquantes que je me confie à vous. Parfois il est bon d’écrire pour panser ses plaies et démarrer un nouveau chapitre.

« L’amour… Il n’y a rien de plus fragile ni de plus éphémère. L’amour est comme un feu, un jour de pluie : tu dois sans cesse le protéger, l’alimenter et en prendre soin, sinon il  fini par s’éteindre. Et si nous l’alimentions par la parole car sans elle le plaisir de l’amour diminue ! »

Vous aimerez peut-être aussi

20 comments

Répondre

Ton article est juste tellement bien écrit, on a l’impression d’être à ta place et ça prend au tripes. On ressent un trop plein d’émotion !!

Répondre

Je te remercie énormément Julien, ça m’a pris du temps, ça m’a également replongé dans beaucoup de souvenirs, ça m’a d’ailleurs ému de d’écrire cette partie finalement. Et je suis heureux que cela puisse plaire !

Répondre

Touché et ému par ton récit une nouvelle fois. Complètement happé par ton histoire. J’aurai pu écrire certains passages tellement j’ai ressenti la même chose. J’ai envie de te serrer fort dans mes bras.
Amouraché…quel joli mot, On devrait l’utiliser plus souvent. Bravo pour tes mots si délicats mon M.
Longue vie à MrFoures 🖤

Répondre

Bravo pour ce post Emmanuel, franchement ça change beaucoup ! Ce qui est sure c’est que tout le monde se retrouvera dans tes mots.
Je commente pas pour que tu me répondes :p mais pour t’encourager à nous écrire encore plus des articles assez perso et te remercier pour le temps consacré et l’effort fourni.
Gros bisous du Maroc

Répondre

Merci beaucoup Hanae, c’est vrai que je n’ai pas l’habitude de parler ouvertement de ce type de sujet. Cela vous permet notamment de me connaître un peu mieux bien que cela reste toujours derrière un écran. Je suis content de savoir que même au Maroc il y a des personnes qui me soutienne.

Répondre

Wow wow 😮 Une 2e partie forte en émotions et en confidences…
Tout d’abord tu as un super bon style d’écriture ! 💕
Pour ce qui est du contenu, a chaque fois qu’on se parle sur Snap, je me dis que tu es une personne vraiment adorable, douce, qui est proche de ses abonnés… Et maintenant je comprends mieux : On dit souvent que les personnes qui ont le plus souffert sont les plus gentilles etc. C’est apparement la vérité 😞💓
Personnellement, je ne suis encore jamais vraiment tombée amoureuse (j’ai juste 14ans…) mais je comprends ce que tu as du ressentir notamment avec l’épisode de ton amour a distance et que la personne ta finalement demandé de ne pas venir etc parceque j’ai moi même une très proche amie « virtuelle » qui vit à des kilomètres de chez moi (à l’autre bout de la France) et je pense que si elle me « mettait un lapin » juste avant que je prenne le train pour aller à sa rencontre ça me briserait le coeur, même par amitié… J’ose même pas imaginer par amour… 😧
Bref je t’ai écris un roman, j’espère que tu repondras 😌💘

Répondre

Je vois très bien qui tu es haha ! Ça fait plaisir que tu me suis un peu partout maintenant. Et je suis flatté que tu aimes mon style d’écriture. Comme on le dit si bien, ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort, je pense que c’est un peu ça finalement la morale dans un sens. Les relations à distance sont toujours très compliqués, rien que le fait de ne pas pouvoir être physiquement avec la personne en question relève du supplice. C’est vrai que cette partie là de l’histoire était dur sur le moment à vivre et à encaisser, en plus de cela j’étais jeune, mais quelque soit l’âge, je pense que c’est tout bonnement dur.

Je t’embrasse.

Répondre

Merci d’avoir répondu 😁💕 C’est vrai que les relation a distance c’est magiquement frustrant 😅 Avec mon amie « virtuelle » on s’est déjà rencontrées cet été et depuis on pense qu’à se revoir mais il faudrait qu’elle achète un billet de train et tout et le prix aide pas… 😅
Sinon ouai je te stalk un peu même 😂😂😂 Mais j’ai pas Insta…

Répondre

Tout d’abord, bravo pour ces deux articles !
Je crois que ça demande à la fois du courage et une certaine maturité d’écrire ces lignes. Courage parce que malgré tout, refaire le point sur toutes ces histoires passées, et sur ce qu’on était à ce moment là, il faut d’abord pouvoir s’en rappeler avec les émotions qui vont avec. Et ça doit parfois être dur lorsque, comme tu l’écris si bien, on a qu’une envie c’est de les oublier et d’en faire une armure.
Maturité ensuite, parce qu’en admettant tout ça, on en vient à ne plus faire les même erreurs, ou au moins être conscient des choix que l’on fera par la suite, en fonction des différentes expériences vécues. Je ne te connais pas, mais tout ce que tu nous écrit dans cet article me fait croire que tu as réussi à les utiliser à ton avantage, à en retirer des choses pour te permettre d’avancer. Lorsqu’on se construit une armure, je pense qu’il faut bien savoir où placer sa faille.
Je te souhaite tout le succès possible dans ce nouveau chapitre de ta vie alors !
Très beaux articles en tout cas, très universels dans leur portée, qui parleront à beaucoup de gens. En tout cas, moi ça m’a touché.

Répondre

Bonsoir Emmanuel, ce post est encore plus magnifique que le premier.

J’ai crus à un moment lire un livre, je trouve que c’est bien construit et retranscrit, les mots bien choisis; chaque fins de paragraphe tient en haleine et on veut savoir la suite. Je trouve que tu as talent fou à t’exprimer au travers de l’écriture. Tu sais trouver les mots et les mots juste.

Je suis désolée de t’ennuyer avec mon poste en dessous:
(PS: hum hum , je ne sais pas trop comment abordé le sujet. Mais je me souviens de toi. ^_^
Nous étions dans le même lycée.
Le Lycée des Métiers d’art à Toulouse Lautrec entre 2012-2014 exactement. Je suis arrivée en première année, et à cette époque tu était en seconde.
Je sais pas trop si ça ma tête va te dire quelques chose, mais je t’ai laissé surtout la dernière une photo du défilé lorsque j’étais en terminale à cette époque et ou vous y participez pour la première fois !

Voici des photos des défilées des portes ouvertes du lycée
en 2013 Années 20 au années 70. https://www.instagram.com/p/jxR4flRr-o/
en 2014 Mixer-Hybrider. https://www.instagram.com/p/mgJ36axrwz/ ou https://www.instagram.com/p/kQH1xfRr8D/
Voilà. Sorry sorry , de l’incruste 😳.)

Bisous. ^-^

Répondre

Hello Charlotte ! Je te remercie du soutien, c’est vraiment adorable !!! Ça me fait d’autant plus plaisir de lire que tu as eu l’impression de lire un livre. Tu ne m’ennuies pas du tout et oui en effet, je me souviens bien de toi, je suis allé voir ton Instagram, j’ai des souvenirs de toi. Je ne savais pas d’ailleurs que tu me suivais !

Je te souhaite une très bonne fin de soirée 😀

Bisous

Répondre

C’est un super article ! Si bien écrit qu’on vit nous même ton histoire… Continue à partager tout ce que tu a à partager avec tes lecteurs car c’est magnifique. Je t’encourage à persévérer dans tout ce que tu entreprend ❤
#A coeur ouvert 💪

Répondre

Bonsoir Geoffroy, vraiment content que cette 2ème partie te plaise. Je vais essayer d’inclure cette rubrique sur le blog et de faire des articles assez récurrents vu que vous avez l’air de bien aimer justement. Merci beaucoup en tout cas et si tu as des idées de thème à aborder n’hésite pas à m’en faire part.

Bisous !!!

Répondre

Bonsoir
Merci d’être toi ❤️
Tu t’es livré , on apprend à te connaître de jour en jour et ton histoire est attachante.
Pour moi tu représente la douceur , la vérité et
Te suivre sur tes réseaux c’est juste un kiffe
Surtout ne change pas , je te souhaite de trouver
Ton bonheur 😘

Répondre

Anw merci à toi ! C’est vraiment adorable de ta part, c’est touchant à lire !

Répondre

tres emouvant mon fils l amour est un sentiment tres fort et des fois pas toujours simple et je c de koi je parle je t aime fils l amour d une mere par contre est indestructible.

Répondre

Salut Emmanuel wow quel article je m’y suis retrouvé et ça ma donner les larmes aux yeux.Dans mon pays(la Côte d’Ivoire)les homosexuels ne sont pas reconnus alors c’est hyper dure pour moi de m’exprimer surtout quand tes parents ne te soutiennent pas c’est pour cela que j’ai crée mob blog (mes parents ne le savent pas) pour me cacher derrière la mode.Un enorme merci pour cet article et surtout continue à nous fait rêver.Bye

Répondre

Salut Emmanuel wow quel article je m’y suis retrouvé et ça ma donner les larmes aux yeux.Dans mon pays(la Côte d’Ivoire)les homosexuels ne sont pas reconnus alors c’est hyper dure pour moi de m’exprimer surtout quand tes parents ne te soutiennent pas c’est pour cela que j’ai crée mob blog (mes parents ne le savent pas) pour me cacher derrière la mode.Un enorme merci pour cet article et surtout continue à nous fait rêver.Bye http://www.fashionbylarry.wordpress.com

Répondre

Comment ne pas se retrouver dans ton récit. Le plus surprenant n’étant pas le fait de s’y retrouver mais l’impression de t’avoir accompagné dans toutes ces désillusions, de par, justement, le fait de l’avoir vécu. Ne l’avons tous pas vécu ? Déceptions mises à part, gardons en mémoire les jours heureux, le sourire est important, d’autant plus avec un sourire comme le tiens.
Bravo pour ton travail !

Répondre

J’adore ces nouvelles tendances barbe homme qui privilégient la forme du visage masculin via une taille courte et propre !

Laisser Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Required fields are marked *